Retour sur le ciné- Débat du 3 avril

La figure de Jean Vanier et ses compagnons

Mercredi 3 avril dernier c'est le documentaire de Frédérique Bedos consacré à Jean Vanier qui nous a réuni. Ce Monsieur né en 1928 nous dit du plus loin de ses décennies passées aux côtés de ses "compagnons" comme il les nomment tendrement, que l'humain n'est pas prévu pour la réussite dans les affaires ou dans les études en tant qu"achievment" ( accomplissement, réalisation). Le film nous dit bien d'autres choses et nous montre beaucoup de témoignages à travers le monde, de cet amour donné et reçu dans les maisons de l'Arche. 

Mais nous avons de la chance à Valenciennes, parce que même s'il n'y a pas de maison de l'Arche;  des compagnons nous attendent au 11 Bd Saly, dans la maison des Magnolias/ Association Béthsaïde, contactez les pour plus de renseignements. Déjà quelques paroissiens vont les retrouver régulièrement pour un atelier couture par exemple.

Nous avons aussi reçu l'association Handélice dont nous connaissons le restaurant appellé "La cantine de Joséphine", allez- y! Mais il est recommandé d'appeler pour réserver sa table, vous aurez certainement Ninon, la chef de salle en ligne.

Foi et Lumière était présent aussi à ce RV, merci à eux d'avoir pris la parole pour se présenter.

Super sympa le directeur de la maison de quartier, à la pépinière de St Saulve, venu avec beaucoup de ses collègues parce que touché par la question du handicap et intéressé par le sujet de la place que nous leur faisons au sein de notre société.

Et enfin, nous ne les avons pas nommé mais ils étaient là, les membres de la Frat des personnes handicapées de notre diocèse, René Lelièvre, Mauricette, Sébastien et Mireille ( venus entre autres avec Nadège et Chrisophe de Denain), Evelyne, Jeanine, etc... Savez- vous qu'ils se réunissent tous les 1ers jeudis de chaque mois à partir de 14h à la maison du diocèse? et René Lelièvre lance un appel: "Faites savoir autour de vous que René et ses copains les attendent ceux qui comme eux sont atteints d'un handicap moteur"...

Les étudiants de l'aumonerie, les scouts, les jeunes tout courts aussi, vous avez répondu à ce RV, qu'en avez- vous retiré? moi, un jeune homme de 21 ans, étudiant en année de licence dans les travaux publics m'a demandé après la projection, " Madame Séné, comment intégrer un handicapé mental sur un chantier ? c'est difficile à imaginer?" ce à quoi sa compagne à chercher à répondre et voillà qu'ils sont partis à imaginer comment construire des passerelles entre eux ...

Nous remercions André Merville qui nous a commandé ce projet ciné- débat et nous a fait découvrir la réalisatrice Frédérique Bedos dont je vous recommande le livre qui raconte son histoire "La petite fille à la balançoire" ( ou cliquez ici vers un lien vidéo où elle se raconte) .

Merci à notre doyen, l'abbé Jean- Marie Launay qui a accepté le devis de ce projet qui finalement ne nous laisse aucun déficit puisque l'espace de 352 sièges privatisé a été entièrement rempli!

L'équipe communication au service de ce projet: Patricia Jahan, Jacques- Hubert Mabille de Poncheville, Catherine Malin et Noëline Séné.

Article publié par doyenné • Publié le Samedi 06 avril 2019 • 212 visites

keyboard_arrow_up