Préparer nos retrouvailles

Nous aurons des choses à partager, et voici des pistes pour nous y préparer

En temps de crise, Dieu nous parle et nous invite à réagir

 

Dieu parle en tout temps mais certainement cette parole se fait plus incisive en temps de crise.

Face à la pandémie du Covid19, Il nous invite à l’écouter, Lui que Jésus nous présente comme Père, pour un changement et un ajustement à son projet de salut pour tous les hommes.

 

La société civile elle-même sent bien qu’elle est appelée à un changement. Beaucoup disent : « Le monde d’après ne sera pas le monde d’avant. Nous devons changer ».

Comment bâtir un monde meilleur, avec plus de justice entre les hommes, ajusté à la nature, plus fraternel, plus simple et plus paisible ?

 

Comme chrétiens, nous ne pouvons pas passer à côté de cette réflexion.

Nous croyons que Dieu nous parle, et qu’Il nous invite à bâtir ce monde meilleur, à tous les niveaux : au niveau personnel, familial, au niveau d’un village, d’une ville, d’une région, d’un pays et au niveau international.

L’Eglise, elle aussi, comme institution au milieu du monde, est appelée à la conversion.

 

Aussi, pendant ce temps de crise, il est important de nous mettre à l’écoute du Seigneur d’une manière particulière et d’écrire nos réflexions.

Voici quelques pistes qui peuvent nous aider :

-Pendant ces semaines, qu’est-ce qui me marque, dans ma vie personnelle, dans la vie de mon entourage, de ma famille, dans la vie du monde, dans la vie de l’Eglise ? Qu’est-ce qui me fait souffrir ? Qu’est-ce qui me rend triste ? Qu’est-ce qui me donne de la joie ? Qu’est-ce qui me donne de l’espérance ?

-Y-a-t-il un ou des passages de l’Ancien Testament ou du Nouveau Testament qui me parlent particulièrement ?

Y-a-t-il des lectures (roman, articles…. philosophie, histoire, politique, théologie, spiritualité…) ou des émissions télévisées, radiophoniques ou vues sur Internet qui m’ont marqué ou qui me reviennent à l’esprit ?

-A mon avis, à quels changements suis-je appelé ? A quels changements la société est-elle appelée ? A quels changements l’Eglise est-elle appelée (ma paroisse, mon mouvement, les équipes auxquelles j’appartiens, le diocèse…) ?

Qu’est-ce qui nous semble essentiel ? Que devons-nous ‘abandonner’ ?

Que devons-nous inventer ?

 

Il est important d’écrire, car nous avons la mémoire courte. Quand la crise sera passée (nul ne sait quand…), nous aurons vite fait d’oublier nos réflexions et les appels que nous aurons entendus.

Quand cela sera possible, nous aurons plaisir à nous retrouver avec nos équipes et nous partagerons nos réflexions. Cela nous aidera à répondre aux appels du Seigneur.

 

Bonne réflexion ! Bonne prière, car cela doit se vivre dans la prière, en demandant l’Esprit Saint, en écoutant la Parole de Dieu et en permettant au Seigneur de s’exprimer dans le silence de nos cœurs !

 

 

P. Mathieu Dervaux, Vicaire général pour l’évangélisation,

Avec le Conseil Episcopal

Article publié par doyenné • Publié le Vendredi 08 mai 2020 • 309 visites

keyboard_arrow_up